Le Guide
FRANCAIS | ANGLAIS 
Accueil > A la une
A la une

Le Broyeur de sombre au Musée Bourdelle

Du 6 mars jusqu'au 7 juillet 2013

Le Broyeur de sombre - Bourdelle, dessins de jeunesse 1880-1895

Antoine Bourdelle, Tête de Beethoven, détail © Musée Bourdelle / Roger-Viollet

La sélection de dessins de jeunesse que propose le cabinet des arts graphiques du musée esquisse un portrait de Bourdelle en « Broyeur de sombre ». Telle est en effet la légende manuscrite que Bourdelle a porté au bas d'un autoportrait-charge où il s'est représenté, sourcil crispé, armé des attributs du sculpteur, du maillet et du ciseau. « Broyer du noir», au propre comme au figuré : l'encre noire, brune ou de Chine et le crayon graphite, complétés par le fusain, deviennent les médiums exclusifs de l'artiste en ces années difficiles. Le dialogue entre la noirceur d'esprit et la noirceur des techniques graphiques fait surgir les contours de silhouettes farouches – gibets, sorcières et démons, danses macabres, paysages létaux…

Le parcours initiatique commence vers 1880, dans le caveau de l’église Saint-Michel de Bordeaux où le jeune homme dessine à la lueur de la bougie des têtes de momies. Il s'achève dans la cave de La Closerie des Lilas où Bourdelle expose à la fin de l’année 1889, aux deux premiers Salons de la Rose-Croix en 1892 et 1893 : premiers succès de l’artiste qui s’est frayé un chemin à travers de sombres clartés.

L'exposition fait toute la lumière sur la noirceur de cette période de gestation durant laquelle le sculpteur confronte l’ambition de son « grand dessein » à la résistance du réel comme à la réalité artistique du temps. Les débuts amers sur la scène parisienne – dénuement du jeune homme déraciné à Paris… –, les feux crépusculaires du romantisme à la mort de Victor Hugo (1885), l’esprit fin-de-siècle produisant la «fleur maladive et bizarre» du symbolisme, la part d’ombre du naturalisme… Autant d'épreuves intimes, autant de références plastiques, poétiques ou littéraires que transmue L’Œuvre au noir de Bourdelle. L’alchimie de la création opère dans l’atelier-laboratoire de Montparnasse qui est aussi le «laboratoire étroit et mystérieux du cerveau».

Source : Musée Bourdelle

 
Musée Bourdelle
18, rue Antoine Bourdelle 75015 Paris
Tél : 01 49 54 73 73 Fax : 01 45 44 21 65
Ouvert du mardi au dimanche
 
NB : depuis le 17 mai dernier, le Musée Bourdelle a inauguré une salle dédiée aux techniques de la scupture. Ce nouveau parcours, installé dans l'ancien atelier du peintre Eugène Carrirèe contigü à celui d'Antoine Bourdelle, est séquencé autour de trois modules de découverte : de la terre au plâtre, du plâtre au bronze, la taile de la pierre et du marbre... La scupture sur le bout des doigts !
Cithéa Communication      178, quai Louis Blériot      75016 Paris      Tél : 01 53 92 09 00      Fax : 01 53 92 09 02      contact@citheacommunication.fr
© 1998 / 2015 www.15leguide.com - Contact - Mentions légales